La tempête

«Contrairement à ce que beaucoup croient, la méditation ne mène pas d’emblée au calme, explique Frédéric Munoz, psychologue et psychanalyste spécialiste en psychologie bouddhique. Elle permet au contraire d’aller très vite au cœur de ses tempêtes.»

Même s’ils savaient à quoi s’attendre, les nouveaux méditants sont souvent surpris d’avoir à affronter de telles tempêtes après quelques semaines de pratiques seulement. C’est un passage obligé, bien normal et salutaire. Il faut alors mettre le nez dans ce qu’on niait, dans ce qu’on ignorait, dans ce qui en nous… n’est pas très séduisant…

Lorsqu’il y a vaillance et que l’acceptation opère, de beaux moments de libération surgissent, les larmes coulent et la joie est là… la transformation est en marche…