Questions/réponses

« On m’a conseillé de méditer mais je ne me vois pas rester assise pendant une heure à essayer de ne penser à rien. La méditation est-elle vraiment pour moi ? »

Réponse: Il y a plusieurs éléments intéressants dans votre question et je vous rassure tout de suite, vous êtes tout à fait capable de méditer et d’en retirer de nombreux bienfaits.

J’ignore les raisons pour lesquelles on vous a donné ce conseil mais je sais par expérience que nous avons tous besoin de méditer tant notre esprit est sans cesse agité de pensées et d’émotions incontrôlées. Vous avez donc reçu un excellent conseil. La méditation ne consiste pas à « ne penser à rien », ce serait mission impossible. Elle consiste plutôt à pacifier. Nous atteignons ainsi un état de paix intérieure qui nous permet ensuite de faire un travail de transformation profonde.

De nombreux types de méditations existent mais celles que nous pratiquons ici ont toutes en commun d’utiliser un « objet de méditation », c’est-à-dire un support qui nous permet de rester attentif, dans l’instant présent. Nous ne sommes donc pas livré à la brutalité de notre réalité sans être outillé de méthodes habiles et éprouvées. Encore une fois, rassurez-vous, nous sommes tous agités en permanence de nombreuses pensées et nos méthodes tiennent compte de ce fait.

D’autre part, nous débutons avec de très courtes méditations de 10 mn et la majorité de nos pratiques ne dépasse pas les 25 mn. Cela peut sembler long mais il se passe un tas de choses lors des différentes étapes de la méditation. De plus, nous ne méditons pas toujours assis, loin de là ! Plusieurs exercices se passent en position debout, en marche, en mouvement et même de façon très surprenante.

J’ajoute que nos cours sont rythmés par des enseignements théoriques, des échanges et différentes pratiques.

« J’ai un problème au genou. Je ne pourrai pas rester assise sur un coussin pendant une longue période. Je peux méditer sur une chaise ? »

Nous méditons sur des chaises confortables et jamais sur un coussin. Certaines de nos pratiques se font debout, nous verrons ensemble s’il est nécessaire de les adapter.

« Sur quoi se fondent les enseignements de la méditation appliquée ? »

Ces enseignements se fondent principalement sur les pratiques bouddhistes de différentes écoles tibétaines ou zen. Des enseignements particulièrement riches et élaborés qui ont prouvé leur efficacité depuis 2600 ans. Ils ont été adapté à notre contexte laïque et contemporain. Certains travaux de philosophes ou de psychologues occidentaux sont également utilisés.

« A quoi servent les entretiens individuels en cours de parcours ? »

Ces entretiens en tête à tête ou par courriel servent à répondre en détail à tous les questionnements et obstacles qui ne manqueront pas d’apparaître. Ces cours de méditation vont faire bouger les choses en vous, il est indispensable que vous soyez accompagné.

« Quelle est la différence entre la méditation appliquée et les méditations en pleine conscience du type MBSR ou MBCT ? »

Ces trois cursus ont en commun d’utiliser la pleine conscience comme pratique essentielle.

La méditation appliquée se base également sur d’autres fondamentaux. Ainsi les enseignements théoriques sur le fonctionnement de notre esprit et la notion de « sens » y prennent une place beaucoup plus importante. La diversité des pratiques est bien plus importante en méditation appliquée qu’en MBSR ou en MBCT. Le suivi individuel est également un élément majeur qui contribue énormément aux progrès des méditants. Enfin les pratiques de méditation appliquée sont faites pour s’adapter à vos aspirations profondes, aux problèmes que vous souhaitez résoudre et aux états d’esprit que vous souhaitez transformer. Un apport très concret donc, en plus des bénéfices naturels de la pleine conscience.

D’autre part l’ambiance dans laquelle se passent les soirées en présentiel est particulièrement chaleureuse, la parole est libre, aucune question ne reste sans réponse, nous partageons la nourriture qui a été apportée par les uns et les autres etc.

Ma posture n’est pas celle d’un maître ou d’un psychologue mais plutôt celle d’un formateur-accompagnant. Je reste disponible au maximum et je me propose de cheminer à vos côtés, sans jamais vous laisser seul face à vos difficultés.

En quoi consistent les « pratiques » à faire chaque semaine ? Est-ce que je peux suivre un enseignement même si je n’ai pas terminé les exercices de la semaine précédente ?

En plus des méditations, vous aurez en effet quelques exercices, pratiques et observations à effectuer au cours de votre journée. Il s’agira par exemple d’observer l’irritation monter en vous ou de vous brosser les dents en pleine conscience ou encore de faire quelques pas en pleine conscience.

Rien ne vous empêche de continuer si vous n’avez pas pu faire les exercices précédents. Il est cependant conseillé d’être consciencieux de façon à profiter au maximum des enseignements.